Le thym au jardin 

Petite histoire

La légende veut qu’au cours de la guerre de Troie, le thym soit né des larmes de la Belle Hélène.  Il pousse spontanément dans les pays du pourtour méditerranéen et est connu depuis la plus lointaine Antiquité.

Les Égyptiens et les Étrusques s’en servaient pour embaumer leurs morts. A cette époque « thymus » voulait dire « parfumer ».

Les Grecs en brûlaient devant les autels de leurs dieux et devant les riches habitations, les Romains faisaient de même et en remplissez leurs couches le soir, quant aux femmes, elles l'employaient en eau de toilette et en produits cosmétiques.

Lors des croisades, les femmes brodaient à leurs hommes chevaliers des abeilles en thym pour leur donner courage.

Ce condiment, placé sous l’oreiller, favoriserait la venue du sommeil.

De nos jours, près de 300 variétés de thym sont répertoriées. Appelé aussi « farigoule » par les français du sud, cet aromate a des vertus médicinales et culinaires remarquables.

C'est surtout à partir du Moyen Age que ses vertus médicinales commencent à être reconnues pour lutter contre les épidémies, lèpre et peste.

A partir du XVIe siècle, il est signalé dans les traités de médecine pour traiter une large variété d'affections. Il faudra attendre le XIXe siècle toutefois pour que ses composants actifs soient répertoriés, le thym servant au siècle précédent surtout à des fins aromatiques

Principes actifs du thym

  • Les composants du thym dans les huiles essentielles :

  • Le thymol, un anti-infectieux puissant ;

  • Le géraniol, antifongique et antiviral (pour la peau) ;

  • Le linalol, antifongique (pour les affections de type candidose) et vermifuge.

  • Les huiles essentielles contiennent différents composants, et en particulier le paracymène (ou p-cymène, antalgique) et le bornéol.

  • Le thym contient encore des flavonoïdes (apigénol, lutéolol, etc.) Le thym frais est aussi une source importante de vitamine C, et le thym séché de calcium, de manganèse et de vitamine K.

 

Propriétés médicinales du thym

En utilisation interne :

Vertus spasmolytiques : soulager les dérèglements intestinaux tels que diarrhée, ballonnements, flatulences, colopathies diverses.

Antiseptique et antifongique : soins dentaires (bains de bouche) caries,  soulage les inflammations de la sphère bucco-dentaire et pharyngée. Diminue les sécrétions nasales.

Propriétés antivieillissement et antioxydantes.

Certaines variétés de thym, dont le thym à paracymène, sont utilisées afin de soulager les affections ostéo-articulaires telles que les rhumatismes ou l'arthrose.

UTILISATION EXTERNE

Vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques :  mycoses, plaies, gale, herpès et, affections cutanées allant jusqu'au zona.

 

Atouts santé du basilic 

.

INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES

Affections respiratoires et sphère ORL : asthme, bronchite, pleurésie, rhume des foins, coqueluche, angine, otite, emphysème, rhume, rhinite, rhinopharyngite.

Dérèglements digestifs et intestinaux : ballonnements, diarrhée, flatulences, ulcère à Helicobacter pylori.

Affections cutanées : dermatite, couperose, gale, herpès, zona, varicelle, mycoses, plaies, piqûres d'insectes, pédiculose.

Affections buccales et dentaires : caries, mauvaise haleine, stomatite, aphtes, gingivite.

Contre-indications

Contient de la vitamine K, contre-indiqué donc, aux personnes sous anticoagulant.

 

Usages culinaires

Probablement à cause des différences climatiques qui existent entre l'Angleterre et le Sud de la France, les jardiniers de ces deux pays ont sélectionné deux variétés de T. vulgaris différentes l'une de l'autre, soit le thym « anglais » (ou thym d'hiver) et le thym « français » (ou thym d'été). Le second a la réputation d'être plus fin et plus savoureux que le premier, mais sa culture sous des climats plus frais est moins facile. Si bien, que c'est généralement le thym anglais que l'on trouve sur les marchés nord-américains. On trouve également, à l'occasion, du thym à saveur de citron, d'orange ou de carvi, qui permet des usages culinaires différents et, un peu partout dans les jardins, du thym serpolet.

Mélanges traditionnels

  • Bouquet garni : il se compose de trois brins de persil, d'une branche de laurier et d'un brin de thym que l'on attache ensemble à l'aide d'une ficelle de boucher. Il aromatise soupes, ragoûts et autres préparations culinaires. On peut lui apporter des variantes en ajoutant, par exemple, une branche de céleri, la partie verte d'un poireau ou une tige d'origan.

  • Herbes de Provence : cerfeuil, estragon, sarriette, marjolaine, romarin, thym, lavande et fenouil. Assaisonne le poisson, les viandes et la ratatouille.

  • Zahtar (Jordanie) : marjolaine, thym, graines de sésame grillées, sel et sumac. Assaisonne la viande frite ou grillée au barbecue.

  • Dukka (Égypte) : graines de sésame et noisettes rôties, graines de coriandre et de cumin, poivre noir et thym. Aromatise les viandes grillées. On en assaisonne également le pain plat que l'on trempe ensuite dans de l'huile d'olive et que l'on consomme tel quel.

Le thym accompagne à merveille les tomates, les pâtes, le fromage blanc ou le fromage cottage, les soupes, le poisson, la viande, la volaille et les oeufs.

Il entre dans la composition des farces et on en aromatise la chair à saucisse.

Les viandes grillées ou rôties prennent beaucoup de saveur lorsqu'on les assaisonne libéralement de thym avant de les mettre au four ou sur le gril.