La pêche

Petite histoire

La pêche est un fruit très ancien. Les premières traces de sa présence remontent à cinq siècles avant notre ère dans la Chine méridionale. Elle a ensuite traversé le continent asiatique pour atteindre le Moyen-Orient. La Perse lui a valu son appellation Prunus persica tandis qu’en Égypte on l’apparentait au dieu du silence, Harpocrate.

 

Quelques siècles avant d’être popularisée chez nous, elle était cultivée par les romains qui en distinguaient déjà cinq variétés. A partir des XVe et XVIe siècles, la France est devenue le centre de sa culture en Europe. Les plantations en espaliers se développèrent dans la ville de Montreuil et le fruit y gagna une grande popularité.

La pêche acquit ses titres de noblesse à Versailles dans le jardin fruitier du Roi Soleil. Plus de trente variétés y furent cultivées. Parmi elles, on compte celles aux noms évocateurs tels « belle de Chevreuse », « Belle de Vitry » ou « Téton de Vénus ».

Propriétés nutritionnelles de la pêche

La pêche est peu calorique et désaltérante.

Consommer une pêche quotidiennement permet de couvrir 50 % de nos besoins en provitamine A aux propriétés anti-oxydantes.

La pêche est source de vitamine C (7 mg/100g).

Elle contient des flavonoïdes.

Elle renferme des vitamines B, B3, B5 et E.

La pêche contient beaucoup de potassium (200mg/100g) du phosphate et du magnésium.

Atouts santé de la pêche 

Diminue le risque de maladies cardiovasculaires et de cancer.

La pêche est bonne pour le transit intestinal grâce à sa teneur en fibres (2g/100g).

Pour choisir

Plus la pêche est colorée, plus elle a de vitamine C (autour du noyau notamment).