La menthe 

Histoire et origine de la menthe.

On trouve l’origine du mot menthe dans la mythologie grecque mais on trouve sa trace dans de nombreux ouvrages sacrés dont la Bible.

Au Japon, on connaît la technique d’extraction du menthol depuis deux millénaires.

C’est Charlemagne qui l’impose chez nous. Elle sera alors une des composantes majeures des jardins monastères.

Il existe près de mille variétés dont la menthe poivrée, verte, panaché etc…avec le goût mentholé certes mais des nuances très importantes.

 

Principes actifs et propriétés de la menthe

L’huile essentielle représente 1,5 % de la plante. Les composés les plus utilisés sont le menthol (entre 35 et 55 % de celle-ci) et la menthone (10 à 40 %) (source doctissimo.fr).

La préparation de la menthe permet d’obtenir des flavonoïdes (lutéolme, menthoside), des phénols et des triterpènes.

La plante contient des enzymes (oxydase et peroxydase) de la vitamine C et des acides divers (caféique, chlorogénique, férutique, fumarique).

Propriétés anti-oxydantes,

Bonne pour les maladies cardiovasculaires, une étude a démontré que la menthe retarde l’oxydation du cholestérol LDL (mauvais cholestérol).

 

Les atouts santé de la menthe

En interne :

Troubles digestifs, efficace en cas de constipation ou de diarrhée, digestion difficile, ballonnements, flatulence. Stimule la production de sucs digestifs et de la vésicule biliaire. Efficaces pour les gastro-entérites.

Troubles urinaires : effet diurétique,

Toux et rhume : apaisante,

Antidouleur : douleurs articulaires, musculaires et maux de tête, douleurs névralgiques.

Problèmes respiratoires : bronchites et similaires. Inflammation du système respiratoire,

Affection de la peau : piqûres d’insectes, prévient de la formation des crevasses, démangeaisons cutanées. Prévention des inflammations cutanées même eczéma. Infection buccale.

Effets tonifiants.

 

Contre-indications 

Reflux oesophagien

La menthe contient des acides volatiles qui diminuent la tension de repos du sphincter oesophagien inférieur, causant ainsi le reflux du contenu de l’estomac dans l’oesophage. Les gens souffrant de reflux gastro-oesophagien, d’oesophagite peptique ou de hernie hiatale devraient donc éviter de consommer de la menthe ou des tisanes de menthe, particulièrement avant ou après un repas. (source doctissimo.fr)

Hernie hiatale

Hypertension artérielle.

L'origine du mot menthe se retrouve dans la mythologie grecque, il existe deux versions de cette histoire : Hadès (dieu des ténèbres) fait la cour à la nymphe Menthè, sa femme jalouse la transforme en plante. ne pouvant la ramener à son état normal, Hadès lui donna son odeur actuelle. Ou bien : Menthè et Pluton s'aiment ; Pluton pour la protéger de sa femme jalouse la transforme en plante. Mais la menthe garde un caractère ambigüe dans les traditions populaires comme nous l'explique P.Lieutaghi dans la Plante Compagne : les menthes de jardin, hybrides le plus souvent stériles, en deviennent suspectes. Une plante qui ne fait pas de graines est comme une épouse sans enfants : quel mauvais sort sur elle ? D'où une légende : la menthe a trahi la sainte Famille qui, lors de la fuite en Egypte, s'était cachée sous des gerbes de blé pour échapper aux soldats d'Hérode. Heureusement, la sauge était là pour remettre les choses en place, en disant : "Escoutez pas la mento, que flouris non grano" .