L'abricot

Petite histoire

Originaire de Chine, l’abricotier poussait à l’état sauvage il y a 5000 ans. Il fut introduit en Occident par Alexandre le Grand qui emprunta la célèbre route de la Soie. Les Arabes le propagèrent par la suite dans tout le bassin méditerranéen, notamment dans le sud de l’Espagne. Le climat, particulièrement favorable, permit à l’abricotier de s’implanter durablement.

Un accueil mitigé en Europe

Ce fruit aujourd’hui apprécié des consommateurs eut quelques difficultés à s’implanter sur le territoire français. Importé d’Italie au milieu du XVe siècle, l’abricotier fit son entrée dans le potager de Versailles grâce à La Quintinie. Ce n’est que 33 ans plus tard que la culture de l’abricot se développa.

Les romains le surnommé praecoquum qui signifie « précoce ». (source fruitsetlégumesfrais.com)

Propriétés de l’abricot 

L’abricot est pourvu en vitamines B (0.96 mg/100g), en fer (0.54 mg/100g), en fibres (19 g/100g) en phosphate et en magnésium (8 mg/100g).

Sels minéraux et oligo-éléments (600mg/100g) indispensables pour les sportifs.

Potassium (315 mg/100g).

Vitamine C (10 mg/100g). l’abricot est très énergisant.

Il est gorgé d’eau (86 %).

Atouts santé de l’abricot 

Bon contre l’oxydation de nos cellules.

Prévention des risques du cancer (pour une consommation quotidienne de 200 g d’abricots), mais aussi des maladies cardiovasculaires et Alzheimer.

C’est un atout contre l’anémie grâce à la multiplication des globules rouges.

Il fortifie les os, régénère les tissus et favorise la tonification intellectuelle du système nerveux.

Stimulant des sécrétions gastriques.

Bon pour les rhumatismes, les maux d’oreilles, les douleurs nasales, les hémorroïdes.

Antidépresseur.

Pour en savoir plus

L’abricot doit être consommé bien mûr pour donner toutes ses vitamines