La fève

Titre 1

  • Facebook - Grey Circle
  • Twitter - Grey Circle
  • G+ - Grey Circle
  • YouTube - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle
  • Instagram - Grey Circle

Petite histoire 

La fève, vicia faba,  est sûrement une des plus vieilles plantes cultivées. Sa culture remonte à l’époque préhistorique.

Au Moyen Âge, la fève était réputée pour ses vertus aphrodisiaques. On lui reconnaissait aussi des propriétés diurétiques. Pendant des siècles, les médecins ont utilisé les cendres des tiges et des gousses pour endormir les douleurs urinaires. On a ensuite préconisé l’infusion des fleurs pour traiter les pyélonéphrites et les rhumatismes.

La fève comme lieu de séjour des âmes des morts ?

Elle n’a pas toujours eu bonne presse cette fève… Les Égyptiens, les Grecs et les Chaldéens croyaient que les âmes des morts séjournaient dans les fèves avant de se réincarner. Cette phobie des fèves causa même la perte de Pythagore, qui refusa de traverser un champ de fèves de peur d’écraser les âmes réfugiées qui s’y étaient réfugiées. Il fut donc rejoint par ses ennemis… et tué.

Les vertus santé de la fève :

  • On utilise les fleurs de la fève pour calmer les douleurs dues aux coliques néphrétiques, affections aiguës des reins, lithiases urinaires et inflammations vésiculaires des prostatiques, maladies génitales.

  • Quant aux gousses, certains les conseillent pour lutter contre l’albuminurie (albumine dans les urines).

  • Utiles également dans l’asthme, bronchite, maladies respiratoires chroniques.

 

Attention au favisme : consommées crues, longtemps et en grande quantité, les fèves peuvent provoquer une dangereuse anémie. Mais rassurez-vous, elles se montrent toxiques seulement sur certaines personnes, porteuses d’une mutation héréditaire et qui ne possèdent pas l’enzyme digestive qui réduit normalement les substances  hémolytiques (qui détruisent les globules rouges) contenues dans ses graines.